Accueil

Le MSLC, une nouvelle initiative pour la Liberté !

Nous sommes des citoyens provenant des quatre coins de la Suisse.

Ces dernières années, nous avons vu se multiplier les atteintes à La Liberté et la situation des citoyens du monde se détériorer.

En Suisse, nous avons longtemps été privilégiés, mais La Liberté est aujourd’hui menacée.

Le Mouvement Suisse pour la Liberté Citoyenne (MSLC) a été initié par des personnes comme vous et moi. Nous désirons préserver les valeurs de notre pays, en particulier La Liberté qui est un droit fondamental pour chaque être humain. Sans celle-ci, nous ne pouvons plus prétendre à un état de droit et à une vraie démocratie.

Notre but est de sensibiliser la population aux enjeux liés à La Liberté, au respect du droit et de nos principes constitutionnels.

Notre association relève d’une approche citoyenne, sans aucune appartenance politique ou confessionnelle.

Nous sommes tous concernés par La Liberté, quelle que soit notre orientation politique ou religieuse. Accueillir des citoyens de tous les horizons, que ce soit socialement, économiquement, culturellement ou idéologiquement, s’avère donc pour nous un impératif incontournable.

Via les réseaux du MSLC, nous allons organiser des conférences, des campagnes d’information sur les médias sociaux, des événements et des rassemblements publics. Nous accorderons un droit d’expression à tous les citoyens désirant se mobiliser dans un état d’esprit respectueux et non-violent.

La vie a une valeur inestimable, elle représente notre bien le plus précieux, quel que soit notre statut social. Celle-ci peut cependant être mise en danger, non seulement par un virus, mais également par la détérioration de nos liens sociaux.

La souffrance découlant de l’isolement ou de la solitude, en particulier chez les personnes les plus vulnérables, a un impact sur la santé qui peut conduire à augmenter la mortalité dans notre pays au même titre qu’une maladie peut le faire.

Nous avons consulté un nombre important de médecins et de spécialistes qui malheureusement ne peuvent plus s’exprimer publiquement en raison de la pression exercée par les autorités sanitaires et politiques.

La crise que nous traversons en ce moment a ouvert une brèche qui permet de porter atteinte à La Liberté.

Bien des décisions qui ont été prises dans la gestion de la crise, relèvent plus de la politique que de la médecine ou de la science. Il ne s’agit pas de minimiser les effets d’un virus, mais d’éclairer la situation d’un point de vue factuel en tenant compte des chiffres et non de projections mathématiques qui ont largement démontré leurs limites, mais qui ont tout de même amené les politiques à prendre des décisions basées sur ces modèles erronés. Cela a conduit à la violation d’un grand nombre de nos droits constitutionnels.

La destruction de l’économie, avec la mise en faillite de beaucoup de sociétés et la dégradation des conditions de vie a un impact délétère sur la santé qui va inévitablement conduire à un nombre de décès qu’il est encore difficile d’estimer.

Il n’est pas acceptable qu’en 2020 la liberté d’expression et l’analyse d’une crise sanitaire ne puisse avoir lieu avec un dialogue ouvert provenant des spécialistes et médecins de ville.

Le niveau de censure a atteint des niveaux qu’aucun d’entre nous n’aurait pu envisager il y a encore un an. Peu de médecins osent prendre position aujourd’hui par peur des sanctions qui pourraient s’abattre sur eux. Il est temps de rétablir la liberté d’expression en redonnant la parole et le droit d’exercer à la profession médicale dans son intégralité.

Le matraquage médiatique anxiogène doit laisser place à des informations étayées, constructives et vérifiables. L’hystérie qui a gagné une grande partie de la population et qui continue à faire des dégâts collatéraux ne peut plus continuer.

Depuis le début de cette crise, aucun média n’a pris le soin de proposer une “rubrique santé” avec des conseils et des solutions pour améliorer par exemple notre immunité. Nous savons bien que c’est un point essentiel pour faire face à n’importe quelle maladie, y compris la COVID 19.

Nous ne voulons pas vivre dans le rêve de certains politiques qui pensent pouvoir éradiquer la mort en 2020. Avec ou sans la COVID 19, nous aurons, quels que soient les moyens déployés, un nombre important de décès dus à la grippe ou toute autre maladie respiratoire.

La vie est sacrée dans toutes ses dimensions et la mort en fait partie.

Bien que cette réalité soit difficile à accepter, nous ne pouvons pas y échapper et vivre dans une bulle aseptisée et ultra-sécurisée.

La saturation de certains services de réanimation n’est pas quelque chose de nouveau. Depuis de nombreuses années, les professionnels de la santé font face à une saturation des services sans que les politiques n’aient pris de mesures particulières.

Nous sommes en droit de savoir si les mesures déployées ne vont pas engendrer plus de problèmes de santé que ceux que l’on tente de résoudre.

Dans les jours et les semaines à venir, nous allons déployer diverses actions citoyennes pour rétablir la vérité sur la pandémie et défendre notre Liberté.

Nous encourageons tous les citoyens à nous rejoindre et à créer, ensemble, une société fondée sur les valeurs universelles de La Liberté.

Ensemble et unis nous serons plus forts!

Les membres du comité MSLC

Pour nous contacter ou soutenir notre action, vous pouvez nous écrire à:  info@mslc.ch